GIRLS! GIRLS! GIRLS!

Agenda 03/03 — 08/03/2016


English

C’est une semaine pour taper sur la table : je veux avoir le droit de foirer totalement. Je veux pouvoir ne pas devoir être absolument compétente. Et que la conséquence de mon incompétence ne retombe que sur ma gueule sans que cela serve à jauger tous les autres êtres humains de sexe féminin de la planète.

Je veux aussi qu’on arrête d’élever les filles dans l’attente d’un prince charmant. Ça fout les boules pas que dans les vies amoureuses (et pas que pour celles qui aiment les filles). Notre attentisme se traduit également dans nos vies professionnelles :

comme d’attendre que quelqu’un voit qu’on est belle, on attend que la hiérarchie découvre qu’on fait bien notre boulot.
comme d’attendre qu’ “il” nous offre une bague de fiançailles, on attend une promotion
comme d’attendre qu’ “il” s’occupe de notre confort matériel, on attend l’augmentation

Observe la plupart des mecs : la vraie différence qui explique qu’encore aujourd’hui ils sont aux postes influents (même dans les secteurs à majorité de femmes, comme la mode ou l’enseignement), c’est parce qu’ils n’attendent pas, ils se mettent en avant. Ils se vendent, ils séduisent. On leur apprend qu’ils doivent aller vers ce qu’ils veulent. Et pas attendre que quelqu’un les trouve beaux (ou intelligents, ou compétents…).

Alors, j’entends d’ici hurler l’une ou l’autre fille et me dire qu’elle est contre le mariage et qu’on est quand même en 2016 et qu’on a le droit de vivre nos vies librement, qu’on bosse et qu’on ramène du fric à la maison, etc.. .

Mais là, je leur réponds d’abord, “tant mieux pour toi (mais t’es sûre que tout est égalitaire dans ta vie ?)”.
Ensuite – et surtout -, je leur demanderais de ne pas prendre leur situation personnelle pour quelque chose de général qui vaut pour toutes les femmes partout et tout le temps.

En attendant, plutôt que de te faire une liste de tout ce qui ne va pas pour les femmes (et surtout de ce qui a empiré), j’ai préféré te faire une liste d’événements organisés par des femmes ou mettant en avant le travail d’artistes féminines.

Des filles qui bougent, qui créent, qui montent des trucs, qui chantent, qui dansent, qui tournent.

Des filles qui n’ont pas de patience et c’est une putain de qualité ! (oui, je suis une fille et je m’autorise à dire des vulgarités).

EXPO – ARTSY

03/03 – See you there offline #1 – Vernissage – No place like home @ Brussels Art Department

Sarah Schug a lancé il y a quelque temps un agenda en ligne de ce qui se fait de plus arty et party en Belgique. Cela s’appelle “See you there” et est dans la liste des agendas que je te recommande chaudement (en bas de page du site). Depuis les débuts, elle s’est associée avec des photographes dont les images illustrent chacun des articles, ce qui donne une belle sélection parfois décalée.

Si je t’en parle, c’est que See you there organise – pour la première fois – un évènement qui a toutes les raisons de me plaire. D’abord, c’est une exposition. Ensuite, cela se déroule au Brussels Art Department, l’un des nombreux project spaces de la ville (et qui est inclus dans le guide, en cours de remise à jour, sur les lieux d’art contemporain non lucratifs à Bruxelles)
Aux manettes de l’évènement, il y a Sarah et Pauline Miko. Et dans la liste des artistes, c’est une sélection cent pour cent féminine qui réunit les jeunes photographes Margaux Nieto, Ulrike Biets, Lisa Lapierre, Miles Fischler, Sasha Vernaeve, Alice Van Den Berg et Camille Testard.

Elles nous proposent une exposition intitulée “No Place Like Home”, où chacune nous offre son regard sur Bruxelles ou la Belgique, via des photographies, vidéos et installations.

brussels-is-a-paradise-286-178-1440516125-size_1000
Ulrike Biets

03/03 – Maya Hayuk – Grow Room @ Alice Gallery

Il y a quelques années, Alice et son compagnon Raphaël, ont ouvert A.L.I.C.E Gallery, au centre-ville, qui propose une sélection d’artistes dont certains ont une expérience de travail en milieu urbain. Dans quelques semaines, avec l’aide d’un autre couple, ils ouvriront le MIMA – Millennium Iconoclast Museum of Art, dans les anciennes brasseries Bellevue au bord du Canal.

Parmi les artistes prévus au musée, il y a Maya Hayuk, mais il ne faut pas attendre fin mars pour se faire une idée de son travail, puisqu’elle présentera une sélection de celui-ci à la galerie dès cette semaine.

Photographe de la scène punk rock new-yorkaise, Maya s’est lancée ensuite dans la peinture et est connue pour ses muraux monumentaux et psychédéliques. Elle fait partie du collectif Barnstormers : un groupe de femmes, street artistes et qui a pour ambition de démonter la disparité de genre très présente dans le milieu de l’art et plus encore au sein des street artistes.

Maya Hayuk
Maya Hayuk

04 -18/03 – Still a Life @ Clovis XV

Au Clovis XV, un de ces nombreux “artist run space”, il y a une exposition du collectif d’artistes “Dessins des Fesses”.
Bénédicte Muller, Roxane Lumeret, Astrid Huguet, Louise Duneton et Pauline Barzilaï se sont toutes rencontrées à Strasbourg durant leurs études. Illustratices, elles ont lancé une publication sérigraphiée “Still a Life”, dont tu pourras admirer les dessins originaux au Clovis.

Si tu ne peux pas te rendre au vernissage, n’hésite pas à prendre rendez-vous par mail pour y aller un autre jour : le Clovis est un lieu d’exposition, mais fait surtout office d’atelier et résidence privée pour les artistes, et étant “non profit”, ils n’ont pas d’heures d’ouverture tirant en longueur…

69_stillalifedessinsdesfesses-09web

05/03 – Bordel Organisé @ Deux Tières (13 & 15, rue Nestor De Tière à 1030 Bxl)

Samedi, je serais bien intéressée de faire la route jusqu’à Schaerbeek : à la fois pour découvrir le lieu “Deux Tières”, dont je n’avais jamais entendu parler (et qui semble être une résidence privée), et également contempler les photographies de Emma Nuelle Rigatuso, au milieu d’un Bordel Organisé qui nous promet spectacle, concert et aussi à boire et à manger !

6/3 – Finissage “Forêts (luxuriants et affolants)” @ Maison des cultures de Saint-Gilles

Je t’ai parlé, au moment de leur vernissage, de cette exposition organisée par Aurore Vegas et Aurélia Deschamps, les filles derrière Caillou Conquis. Entre temps, j’ai eu l’occasion de me rendre sur place et de faire leur connaissance. L’exposition m’a conquis, ça c’est sûr : j’y ai vu pas mal de travaux très intéressants, en particulier une installation qui appelle au recueillement (à tel point, d’ailleurs, que lorsque j’y étais, une visiteuse s’est sentie tellement en phase qu’elle s’est très naturellement dépouillée de ses vêtements).

Lors du finissage, tu pourras assister à une performance intitulée “Sylvia”, ainsi que celle des Nâgas, étranges créatures qui vivent dans cette forêt…

Kelzang Ravach
Installation de Kelzang Ravach – détail (photo Yelyam)

6/03 – Respect @ Exit Lab

Dimanche, l’Exit Lab organise un évènement tout emprunt de musique, de poésie, de performances et installations. Les artistes invitées sont Rosa Parlato, Laryssa Kim, Adelheid Siew, Nicole Legros, Pat Lugo, Dararat Chemnari, Myriam Moerman, Hilde Cuyvers, Isabelle Azaïs et Jessica et enfin Léa Bacchetta.
Le thème exploré est celui du respect… C’est qu’il te faut arrêter de croire que le 8 mars c’est la journée des femmes et qu’on doit leur offrir des fleurs. Il s’agit en réalité de la journée des droits des femmes et tout ce que nous demandons c’est que nos droits soient respectés.

CINEMA

Si tu me lis depuis régulièrement, tu as sans doute remarqué que je donne des idées dans plusieurs catégories, le cinéma ayant une belle place parmi celles-ci. Cela m’a donné l’idée de créer un guide sur le 7ème Art à Bruxelles, qui est donc disponible avec les autres guides (comme celui sur les lieux d’art contemporain alternatifs et celui sur la vie nocturne bruxelloise).

Voici ma sélection de films cette semaine  :

03/03 – Soirée débat-conférence. Film “Les Suffragettes” @ La Maison de l’Amérique Latine

Pour tout te dire, l’évènement dont je te parle ici, et qui a lieu à la Maison de l’Amérique latine, est déjà complet. Mais si j’en parle, c’est pour attirer ton attention sur ce film réalisé par Sarah Gavron (avec Carey Mulligan, Helena Bonham Carter et Meryl Streep) et qui nous parle de ce mouvement pour le droit de vote des femmes… il n’y a pas si longtemps !

Au passage, je t’invite aussi à écouter cette création radiophonique sur France Inter qui explique la différence entre suffragette et suffragiste !

03/03 – Ciné-citoyen “Bureau de chômage” @ Centre Armillaire

Anne Schiltz et Charlotte Grégoire ont réalisé un documentaire sur les bureaux de chômage et qui interroge l’implacabilité de la logique “onemienne”…
Le film est assez souvent projeté, et cette semaine, c’est le centre culturel de Jette qui est l’hôte dans le cadre de leur ciné-citoyen : un ciné-club engagé.

04/03 – Music as a weapon of dekolonisation: The diversity of Lusophone music. Docu, talk & workshop @ La Tricoterie

Àl’occasion de son quatrième anniversaire, La Tricoterie organise une série d’événements et nous invite, vendredi, à discuter et comprendre la diversité de la musique lusophone. À la lecture du titre, un nom m’est forcément venu à l’esprit : celui de la grande artiste cap-verdienne Cesaria Evora… Et bingo: le documentaire présenté “Alma ta fika” nous permet de la la voir lors de l’une de ses premières apparitions à l’écran…

Je n’ai pas trouvé de bande-annonce pour le film, filmé en 16mm et restauré, mais je suppose que tu ne m’en voudras pas de poster l’un de ses clips :

04/03 – Doc sur le pouce: Mauvaises herbes @ Point Culture

Le milieu des tagueurs est très masculin… Cela n’a pas empêché Catherine Wielant de réaliser un documentaire sur le sujet, “Mauvaises herbes”, qui passe vendredi midi au Point Culture.

2-20/03/2016 – Offscreen Film Festival @ Cinéma Nova

Le festival le plus étrange et, pour certains de mes contacts, les plus excitants, est sans nul doute Offscreen, organisé chaque année au Cinéma Nova et qui déniche des films de série B ou de série Z : films insolites, décalés, déjantés, tarés et dont certains sont cultissimes…
Bonne nouvelle, cette année , parmi les invités du festival il y a la réalisatrice Lucile Hadzihalilovic.

Les femmes sont aussi à l’honneur dans la longue série de titres, qui sonne comme une poésie…

Tu iras seule les voir ou en compagnie de deux copines, à “3 women”. En regardant les images sur les écrans, tu te sentiras parfois mal dans ta peau, l’impression d’être “A Lizard in A Woman’s skin”.

Entre deux séances, tu recevras un énième texto de ta soeur, où elle te parlera de ses dernières aventures et tu te diras que décidément, “Et ma soeur ne pense qu’à ça”. Un peu acerbe, tu lui demanderas d’arrêter de t’écrire et lui suggérera de se lancer dans l’écriture d’un “journal intime d’une nymphomane”.
C’est pas parce que tu la juges, loin de là, tu as même dit à des amis que tu ne le souhaites que du bonheur, et même “Leave her to heaven”. Mais de ton côté, t’aimerais vivre ta propre vie et en fin de compte (et de vie) pouvoir soupirer “Let Me Die a Woman”. C’est simplement parce que vous êtes “Sisters” que ses histoires te gênent un peu.

Après les projections, tu sortiras dans la nuit bruxelloise et un homme te chuchoteras du “Mademoiselle”. Ça te fera peur, il se défendra de simplement vouloir te draguer, mais en vrai, c’est à se demander s’il n’est pas sorti de chez lui avec un plan précis : “Let’s scare Jessica to death” (même si tu ne t’appelles pas Jessica).

MUSIQUES

04/03 – Origami Rocks & Café Maison du Peuple present VICTORIA + JEAN

Du côté des concerts, je suis tombée sur quelques duos que je ne connaissais pas. Par exemple Victoria + Jean qui joueront au Café de la Maison du Peuple, à Saint-Gilles. De quoi se la couler douce un vendredi soir :

04/03 – June Bug @ Labokube

Un autre duo talentueux, June Bug, jouera au Labokube : un lieu réunissant des ateliers d’artistes et où se déroulent de temps en temps des évènements.

05/03 – Lydia Lunch / Retrovirus (US) + Bärlin (FR) + Crowd of Chairs @ Magasin 4

Samedi soir, le Magasin 4 reçoit une figure légendaire du mouvement underground new-yorkais : Lydia Lunch.

6/03 – Concert du dimanche : Duo Claire Bourdet / Karel Coninx – Dialogues @ La Tricoterie

La série de concerts se termine en douceur, dimanche en fin d’après-midi avec les violonistes Claire Bourdet et Karel Coninx…

PARTIES

En plus des événements où j’ai reconnu directement les noms des Djettes, je t’avoue avoir cliqué sur beaucoup de noms de beaucoup de DJ’s de beaucoup de soirées organisées ce week-end. J’ai parfois des tendances stakhanovistes, j’avoue…

J’ai donc scruté les bios et photos de tous ces gens pour tenter de trouver des filles… Grand BOF… mais voici ma sélection :

05/03 – Reggae Got Soul @ The Sisters Brussels Café

Cela fait quelques années déjà que Blandine Yernaux organise des soirées reggae à Bruxelles. Elle est elle-même aux platines et plus connue sous le nom de Conscious Be.
Samedi soir, elle a la bonne idée de trouver un lieu nommé The Sisters Brussels Café pour une soirée Reggae Got Soul. Enfile tes baskets et viens danser !

05/03 – Electric Spanking! (of war babies) // Fisco Dunk ! @ Madame Moustache

Chez la bien nommée Madame Moustache, c’est Charlotte Pépée qui sera aux platines (et aussi un DJ dont l’un des noms est “Space Hymen” !).

05/03 – High Frequencies ॐ Psychedelic Gathering @ Bazaar

Cette soirée annonce un line-up long comme un bras, et en plus il y a deux salles. La preuve que j’ai bien cliqué sur tous les noms : c’est finalement sur le dernier nom de la seconde liste que j’ai fait “bingo” : Lotus, c’est une nana !
Bon, après, j’ai été cliqué sur son soundcloud et, perso, ce n’est pas ma tasse de thé : mon enthousiasme est un peu retombé.

Mais c’est pas grave : être une nana, c’est faire ce que tu aimes et pas le faire pour plaire à d’autres, pour être dans la mouvance ou pour être là “où les mecs se trouvent”…

C’est aussi avoir le droit de faire des trucs chiants ou mal ou super bien, d’être la plus compétente de ton secteur ou d’être très incompétente, ou indifférente.

Fais ce que tu veux : fais-le bien, fais-le mal, fais-le pour toi. Vis ta vie. N’attends pas pour te lancer.

Et surtout, n’attends personne pour t’encourager, te pousser ou te complimenter.

Yelyam

Photo de couverture: The After Lucy Experiment” au Four by Three ,  Bruxelles – Juin 2015

English

This week, It’s time for me to get a little bit angry, before getting back to my usual enthusiasm.

I’m fed up to see many women, all very competent and hard workers, no matter their field, but still not so much having responsibilities. And that’s even the case in fields where the majority of the workers are women (like in fashion or teaching!). Shocking, right?
I think part of it comes from the way we educate our girls: there’s is an injunction toward them that say “be nice and be beautiful… and wait for Prince charming”. This waiting is very damaging and not only for our love lives.

The same way we wait for a someone to notice how beautiful we are, we are waiting for our boss to notice how hard worker we are.
The same way we wait for someone to offer us a beautiful ring, we are waiting for a promotion.
The same way we expect someone to take care of us financially, we are waiting for a raise.

Look at how guys function: the real big difference between men and women and which might explain why they have all the best jobs is because they simply don’t wait. They come forward. They sell themselves, they seduce. We learn to our boys that they have to go and act on whatever dream they have. And we don’t make them think that they should wait for anything from anyone.

That said, I have decided to not spend the time to highlight what’s wrong in our society. I decided to show you the many numerous great events organised and curated by women, or showing their work.

I’m talking about active women: who create, paint, sing, dance, make movies.

I’m talking about all those girls out there who have no patience and let me tell you something about that: this is a fucking great quality (and, yes, this is me – a girl – taking the liberty to speak rudely)!

EXPO – ARTSY

03/03 – See you there offline #1 – Vernissage – No place like home @ Brussels Art Department

Sarah Schug has launched her online agenda a couple of years ago about anything arty and the nice party to not miss in Belgium. It is called See you there and it’s a wonderful website to discover the creativity in our country.

If I talk to you about this webzine, it’s because Sarah, together with Pauline Miko is curating an exhibition to show the point of view on our country from several young female photographers. Trough their pictures, video and installations you’ll be able to get to know more about the work of Margaux Nieto, Ulrike Biets, Lisa Lapierre, Miles Fischler, Sasha Vernaeve, Alice Van Den Berg and Camille Testard.

The event is taking place at the Brussels Art Department, one of the many project spaces of the city (from which I have made an online guide last year – with a new update to come!).

brussels-is-a-paradise-286-178-1440516125-size_1000
Ulrike Biets

03/03 – Maya Hayuk – Grow Room @ Alice Gallery

Some years ago, Alice and her partner Rapahaël have opened A.L.I.C.E Gallery, in the center, where they wanted to show the work from artists that they like: many of them having an experience in street art. The couple gets together with another couple and they are opening the MIMA – Millennium Iconoclast Museum of Art (end of March). Among the artists of the very first exhibition, is Maya Hayuk. But don’t wait to check what she’s up to a solo exhibition is scheduled this week at ALICE Gallery.
Maya started as a photographer in the punk scene in New York, then she started to paint and she’s famous for her psychedelic murals. She’s part of a group of female street artists called collective Barnstormers: and they try to show that street art is not only a male world!

Maya Hayuk
Maya Hayuk

04 -18/03 – Still a Life @ Clovis XV

This week, at the Clovis XV, one of the many “artist run space” of Brussels, , you can see an exhibition by the collective “Dessins des Fesses”.
Bénédicte Muller, Roxane Lumeret, Astrid Huguet, Louise Duneton and Pauline Barzilaï met when they were studying in Strasbourg. Recently they have launched a silkscreen print called “Still a Life”, and you can admire the original drawing at Clovis XV.

If you can’t make it for the opening, contact them for an appointment: the venue is not a gallery, but the studio and housing of a collective of artists: The exhibition space is on the ground floor but they don’t have business hours (because it’s not a business).
69_stillalifedessinsdesfesses-09web
05/03 – Bordel Organisé @ Deux Tières (13 & 15, rue Nestor De Tière à 1030 Bxl)

On Saturday, I would like to check this event in a venue I have never heard about called Deux Tières (I suspect is a private home). They are hosting an event called “Bordel Organisé” and it includes a show, a concert, an exhibition of pictures by Emma Nuelle Rigatuso not to mention that you can drink and eat something!

6/3 – Finissage “Forêts (luxuriants et affolants)” @ Maison des cultures de Saint-Gilles

I’ve talked to you already about this exhibition, but when I did it was to let you know about the opening. Since then I had a chance to get and see for myself! I even had a chance to meet the two girls behind the project: Aurore Vegas and Aurélia Deschamps.

I must say that I have loved the exhibition. For the ones of you who know me, what I preffer usually is installations, and there’s one here and you can get inside it and spend some very great time. When I was there, a woman who really enjoyed the vibe of it decided to get rif of her clothes, an unecessary barrier.
For the closing party, you’ll be able to see a performance called “Sylvia” and also the ones by the Nâgas, weird creatures that live in the forest…

Kelzang Ravach
Installation de Kelzang Ravach – détail (photo Yelyam)

6/03 – Respect @ Exit Lab
On Sunday, Exit Lab invite us for a moment of music, poetry, performances and installations by various artists like Rosa Parlato, Laryssa Kim, Adelheid Siew, Nicole Legros, Pat

Lugo, Dararat Chemnari, Myriam Moerman, Hilde Cuyvers, Isabelle Azaïs & Jessica and Léa Bacchetta.

CINEMA

This week, if you want to see a movie, there are several projections in different cine-clubs or cultural centers. Besides this weekly section, I’ve just published a guide about cinemas in Brussels, so you can get to know the various initiatives and venues.

03/03 – Soirée débat-conférence. Film “Les Suffragettes” @ La Maison de l’Amérique Latine

Well, to be totally honnest with you: this event is already sold out! But if I talk to you about it, besides to let you know that there’re a lot of people interrested by it, is to draw your attention to this very interresting movie directed by Sarah Gavron (with Carey Mulligan, Helena Bonham Carter et Meryl Streep) about the Suffragettes movement (the right for women to vote).

03/03 – Ciné-citoyen “Bureau de chômage” @ Centre Armillaire

Anne Schiltz and Charlotte Grégoire have made a movie about the workless office: where people looking for a job have to come and prove that they are actually looking for one, and if not, risk to loose the social allocations.
You can discover this documentary at Jette’s cultural center, as part of their ciné-citoyen.

04/03 – Music as a weapon of dekolonisation: The diversity of Lusophone music. Docu, talk & workshop @ La Tricoterie

La Tricoterie is celebrating its anniversary trough a serie of events. One of them is about Lusophone mucis and makes me obviously think of the Cesaria Evora. The documentary “Alma ta fika” is showing her, and is one of her first appearances!

04/03 – Doc sur le pouce: Mauvaises herbes @ Point Culture

Tags seem to be a very male activity… That said, it didn’t prevent Catherine Wielant to do a documentary on the subject and that you can watch on Friday, during lunch time at the Point Culture.

2-20/03/2016 – Offscreen Film Festival @ Cinéma Nova

The weirdest and interresting film festival is with no doubt Offscreen with a selection of movies from seris B or Z… it shows the unusal, the bizarre, the crazy, the horrific…
This year, the movie director Lucile Hadzihalilovic is a special guest, so you’ll be able to watch several of her movies.
Women are also very present when you look at the movies titles… It’s impressive, nearly poetry!
It’s inspiring: so you’ll go alone to the festival, or maybe with two of your girlfriends and that would make you “3 Women”. While watching a weird movie, you’ll feel a bit akward, strange, nearly like “A Lizard in A Woman’s skin”.
Then, you’ll check your mobile phone to discover yet a new text message from your sister: she’s telling you about her newest adventures… You’ll sigh and think ““Et ma soeur ne pense qu’à ça”.

This time, you’ll even ask her to stop writing you those details and will suggest her to start a “journal intime d’une nymphomane”. Not that you’re in anyway judging her. You only wish her the best and ask to “Leave her to heaven”. But you have your own life to live.. a life fullfilled which will make you ask, at the end : “Let Me Die a Woman”. The real problem with your sister writing you is, the fact that you are…well… “Sisters” and you don’t like to think of her that way…
At the end of the movies, you’ll go back home: walking at night in the street of Brussels… You’ll hear some man whispering “Mademoiselle”. You’ll get scared. He will try to defend himself saying that he just want to get to know you innocently. But truth to be said, you wonder if he didn’t get out today with one single plan in mind: “Let’s scare Jessica to death” (and the fact that your name is not Jessica is anecdotical to him and to my story)….

MUSIQUES

04/03 – Origami Rocks & Café Maison du Peuple present VICTORIA + JEAN
Let’s not to forget to attend one of the numerous concerts in town! Like the one at Café de la Maison du Peuple, in Saint-Gilles with the band Victoria + Jean :

04/03 – June Bug @ Labokube

Another duo will be playing the same night in an other venue: Labokube. The band is called June Bug and you can have an overview of what they do here:

05/03 – Lydia Lunch / Retrovirus (US) + Bärlin (FR) + Crowd of Chairs @ Magasin 4
Saturday Night, Magasin 4 has a very special guest: the legendary new york underground figure: Lydia Lunch!

6/03 – Concert du dimanche : Duo Claire Bourdet / Karel Coninx – Dialogues @ La Tricoterie
And on Sunday, let’s have a classical treat with the two vilonists playing at La Tricoterie : Claire Bourdet and Karel Coninx.

PARTIES

For the parties: I had in mind the same conditions: finding the females! For two parties it was super easy: not only the venue has a female name, but I recognise quickly the names of the DJ’s.

Then I checked all the other parties in town: I have clicked many names of many Dj’s of many parties… I’m that crazy sometimes. I’ve read the bio or looked at their pictures. Not so many girls around in this category, I’m afraid…

05/03 – Reggae Got Soul @ The Sisters Brussels Café

It has been several years now that Blandine Yernaux aka Conscious Be is throwing good reggae parties in town. On Satuday night, she found a perfect spot for this week’s edition: The Sisters Brussels Café!

05/03 – Electric Spanking! (of war babies) // Fisco Dunk! @ Madame Moustache

Madame Moustache is also a very great name for a venue! This week’s party Electric Spanking is with Charlotte Pépée (and also a DJ called sometimes “Space Hymen”!).

05/03 – High Frequencies ॐ Psychedelic Gathering @ Bazaar

This party has a very long line-up. And there’re two rooms… I’ve clicked, clicked, clicked and of course, it’s the very last name on the list of the second room where I found her: Lotus, spining there among an all-male crew…

Honnestly, I have listened to her soundcould and I immediatelly lost my enthousiasm, because it’s not my cup of tea.
But that’s not so much important: being a girl means that you do whatever you want to. And you’re not doing it to please anybody but yourself, to be trendy, or to be “where the boys are”…

You also have the right to do boring stuff, or to do it badly or to be the best in your field. Or to do think you don’t really care about, with no specifica meaning about it.
Do what ever you want to do. Live your life. Don’t wait to start any project you think of.
And most of all: don’t wait anyone to chears you up, to motivate you or to compliment you.

Yelyam

Cover Picture: The After Lucy Experiment” at Four by Three, Brussels – June 2015

One Comment Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s