REMEDIES

07/05 – 13/05/2018

English

Si malgré le temps, tu te sens déprimé et qu’en plus t’as pas beaucoup d’argent, je te propose une recette infaillible : te culturer, te musicologer, te artistiquer, te socialiser, le tout à la sauce “Bruxelles”, pour pas un balle ou presque.

Voici les ingrédients de ce remède miracle :

Le 7 mai, tu te prends dans la tronche et tu balances aux autres une belle dose d’insultes, histoire d’évacuer les derniers sentiments de rage ou de haine sur cette situation désespérante. Et surtout, tu apprends que c’est fini les “connasses” et autres “petites bites”, et tout ce qui est discriminant, et tu accueilles rageusement les “merdeux”, “vauriens” et autres “raclures”. C’est un atelier qui se passe à la Rainbow House dans le cadre du Pride Festival et c’est gratuit.

Le 8 mai, on fait un peu comme au yoga, après une position, on réalise la contre-position. Après les insultes, tu plonges dans l’ambient et tu te détends en écoutant une pièce sonore légendaire – et créatrice du genre – créée par Brian Eno et Robert Fripp dans les années 70 : (No Pussyfooting). La musique sera jouée ce soir par Kobe Van Cauwenberghe dans le cadre du Festival alternatif ‘Nuit du Beau Tas”, au Café Central.

Le 8 mai, encore, inspirée du courant zen, je t’apprends à relativiser en allant voir le film documentaire Raving Iran de Susanne Regina Meures au ciné-bus de l’AlleduKaai. Le docu nous dresse le portrait de deux DJ en Iran et des risques encourus à faire ce que nous pouvons nous permettre sans y penser : produire de la musique, organiser une soirée, inviter les autres à venir danser. La fête, considérée comme subversive.

Le 9 mai, tu deviens adepte de la pensée positive et tu confirmes plus et mieux à quel point tu as de la chance et que ta vie vaut vraiment la peine d’être vécue. Tu t’en convainc en allant voir l’exposition “When Bread Falls on the Buttered Side” (qui est sans doute la pire chose qui puisse t’arriver cette semaine). Les artistes Dóra Benyó et Mária-Krisztina Nagy ont réfléchi et travaillé sur la notion de chance et les possibilités infinies qui en découlent… Le soir du vernissage, nous avons la grande chance supplémentaire de profiter d’une performance par Benyùó avec une création sonore de Nicolas Jorio. Tout cela se passe dans un nouvel artist run space dans la rue des Mariniers à Molenbeek : Sagacity.

Le 9 mai toujours, tu as vraiment beaucoup beaucoup de chance car à deux pas de là, le MIMA est en soirée de vernissage et pour une fois l’entrée est gratuite ! L’occasion de découvrir – enfin – les lieux (en ce qui me concerne). L’exposition s’intitule “Get Up, Stand Up” et nous propose de découvrir des posters qui ont contribué à “Changing the World with Posters – 1968 – 1973”. Tout un programme…

Et s’il ne drache pas, alors je te conseilles d’ajouter une Drache Musicale à la Guinguette du Parc de Forest ! Tu bois un verre, tu écoutes les sons des DJ’s, c’est cool et gratuit.

Le 10 mai, pour enfoncer le clou de ton bonheur retrouvé et le garder au beau fixe, tu ajoutes une petite dose de voyage. C’est au Cinéma Nova que tu te rend pour embarquer dans un mois de programmation de films sur le Liban ! La soirée de vernissage nous invite à découvrir des films (longs et courts métrages), de la musique, une expo, et tout ça pour pas un balle à part les verres que tu voudrais consommer !

En soirée, tu t’ouvres enfin aux autres, et tu as l’âme généreuse. Tu te rendras donc à Saint-Josse, près de Rogier, dans un lieu que je ne connais pas encore. La soirée s’appelle Dar-Needs-Sound Benefit w/ In Een Discotheek, Livitones. Le tout joué sur le 54 sound system. L’entrée est à 5€, car les bénéfices vont à une bonne cause : un crowdfunding pour l’aménagement de la Maison des Jeunes “Dar” au centre ville.

Le 11 mai, tu vas encore danser, sans rien payer, au Muntpunt où l’excellent DJ Lefto, mais également quelques autres tout aussi bon vont nous offrir un tout bon son : c’est une soirée Stoemp! avec Nag & Lefto, DJ Odilon & 72 Soul. Si tu préfères Saint-Gilles, il y a un cool dj set de DJ Croco également au Café de la Maison du Peuple.

Le 11 mai encore, je te conseille la thérapie par le froid avec Snow Room de Laurène Carmona au Studio du collectif d’artistes After Howl, à Molenbeek. Elle nous parle de bouger dans toutes les directions, un peu comme moi avec cet agenda, et nous rappelle que : “L’alcool, les bouches et les jambes jouent le rôle d’un carburant pour avancer lorsque tout semble se rejouer, comme un cycle. Les jours passent sans que l’on puisse distinguer l’aube du coucher de soleil. On cherche à garder le mouvement, toujours avancer, pour finalement ne jamais arriver nulle part.” Ce que, toi, tu évites de justesse en suivant mes conseils…

Le 12 mai, tu commences à sentir les effets incroyables de ce programme revitalisant. Tu sens physiquement que tu as plus de force et d’énergie. et tu vas jusqu’à oser faire du sport. Direction le skate board park pour la Fiesta des Ursulines : initiation au Skate Board et plein de concerts en plein air !

Et puis, ce jour-là c’est aussi la Zinneke Parade que l’on ne présente pas..

Le 13 mai, c’est dimanche, dernier jour de ce programme intense.
Soit t’es mort crevé et je n’ai plus rien à ajouter. Soit t’es réparée et tu peux te lancer et choisir toi-même ce qui te ferait plaisir ce jour-là : check le calendrier !

Marabout Yelyam

English

When it’s super sunny, it’s hard to imagine that some of us may feel depressed, bad, ill or sad. But when it’s the case, it feels even worse because everyone is outside, smiling and even happier, and it gives the impression that we are not in sync with the rest of the World.
If you feel sad because of some recent events in your life, or maybe you feel that you can’t enjoy life as much as you would because the lack of money, I’m offering you a remedy: the best I know of when you feel down: culture, art, music, socialization. And you won’t have to decline because you don’t have money!

Here are the ingredients of the recipe to Brussels happiness:

First come the hate and the insults. You need to get that bad energy out of your system. In order to do so (and to learn some French) get yourself on Monday to the Rainbow House for a workshop about nondiscriminatory insults. So you’ll be able to say the perfect ugly words without collateral damages to innocent people

Tuesday, we’ll follow the yoga rule: after a pose – the raging insults – we need a counter-pose: an ambient concert to cool down. It’s during the month-long alternative festival Nuits du Beau Tas and you’ll have a chance to discover live a legendary creation by Brian Eno and Robert Fripp : (No Pussyfooting), played by Kobe Van Cauwenberghe

You also keep going and take the zen lesson about relativity. Our lives are not that bad when you see how much other people have to struggle. Check out the movie “Raving Iran” by Susanne Regina Meures at ciné-bus de l’AlleduKaai. The story is about two young Iranian Dj’s trying to party in Iran… and risking their lives while doing something that seems to us as simple and easy as that..

Wednesday, you’ll get to adopt the positive thinking mindset. You’ll keep telling yourself how much chances you have while visiting the exhibition “When Bread Falls on the Buttered Side” Artists Dóra Benyó and Mária-Krisztina Nagy did some research about chance and possibilities… It’s held at Sagacity a recently opened artist-run space in Molenbeek, rue des Mariniers…

The same day, you’ll find out that you’re lucky for real as the close by MIMA is opening for free that day for the start of their new exhibition “Get Up, Stand Up – Changing the World with Posters – 1968 – 1973”.
And if you’re really lucky, the weather will allow you to enjoy the Dj collective Drache musicale at Guinguette du Parc de Forest.

On Thursday, my remedy will be for you to change the scenery. Go to Cinema Nova for the opening of their month-long program about Lebanon! The opening night will be full of movies, of course, but also an exhibition and music and all – again – for free!

For the nightlife, that’s the only event this week that you need to pay for, but it’s for a good cause: the organizers are starting a crowdfunding to help to move the Youth House Dar to its new location! That said, it will only cost you an entrance fee of 5€ (and your drinks). The party is called Dar-Needs-Sound Benefit w/ In Een Discotheek, Livitones and the sound system is by 54, all handmade. I don’t know the venue where the party takes place, it said that it’s a new one near Rogier..

On Friday, you’ll dance without a penny on your pocket! At the Muntpunt several great Dj’s will be spinning for a Stoemp! evening with Nag & Lefto, DJ Odilon & 72 Soul. There’s also a cool Dj set by DJ Croco at the Café de la Maison du Peuple.

Saturday, you should already feel the results of the whole week: you’ll have extra energy, and it’s the perfect day to start working out. My suggestion would be that you try skateboarding, during the Fiesta des Ursulines, they offer some initiations.. and many concerts, so that would be in style! The same day is the Zinneke Parade, but no one needs to explain what’s this huge event is about anymore, now that they’re on their 10th edition!

By Sunday either you’re dead and there’s no need for me to add anything to the list, either you’re back on your feet and if it’s the case, you’re feeling well enough to check the calendar and decide by yourself how you want to spend the day…

Marabout Yelyam

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s