BRRRRussels

Agenda 25/01 — 31/01/2017

English
Je crois que je suis de mauvais poil. Ca arrive pas hyper souvent, mais je vois bien qu’il y a plein de trucs qui m’agacent et c’est un signe clair que j’ai froid et que je suis crevée. Ma sieste entamée samedi soir à dix-huit heures et dont je me suis réveillée vers deux heures et demi du matin aurait du me mettre la puce à l’oreille. J’ai envie d’hiberner. Pas envie de causer ni de voir du monde.

Malgré tout, j’ai aussi envie d’écouter des sons et pas en streaming dans mon salon… Je regarde le programme culturel bruxellois et je vois des tas de “in store” concerts dans les magasins de disques. Ben, je suis tellement de mauvaise composition que tomber sur ce genre d’événements ça me hérisse graaaave. Merde faut aller dans un commerce de vente de biens (culturels) pour assister à un concert maintenant ?

Bon, ok, je suis hyper en faveur de cette nouvelle vague de disquaires qui ont osé ouvrir ces derniers mois à Bruxelles. et c’est politiquement correctement cool de penser ça. Et c’est mieux d’acheter de la musique que de l’écouter en streaming, oui (même si je le fais jamais, mais c’est la pensée à avoir). Surtout que si tu payes le service streaming c’est pas pour enrichir l’artiste, mais la plateforme et t’éviter les pubs (dont le volume sonore est toujours plus élevé que ce que tu écoutes : les décennies passent, la technologie s’améliore, mais du cinéma à la télé en passant par internet, les pubs vont toujours plus fort).

Mais de là à ce que l’agenda soit rempli de concerts en magasins ça m’énerve.
Autres trucs qui m’agacent :
– les gens qui écrivent “viendez” quand ils t’invitent à leur évènement.
– les gens qui écrivent Merki (parfois avec plusieurs “k” et plusieurs “i”)… ça n’a même pas l’intérêt de faire gagner du temps et de l’espace. Par contre ça me prend du temps d’énervement.
– ici, j’admets que c’est totalement arbitraire : mais quand on m’écrit “belle journée” en fin de texto, j’ai l’impression que c’est la Grand-mère de Gérald qui me répond, et pas un trentenaire cool et sexy. Et ça me hérisse le poil gauche derrière l’oreille.

Je pourrais aussi t’écrire des pages pour répondre à ce que certains prennent pour des phrases inspirantes et pleines de réalités “indiscutables” tels que “la vie commence à la fin de ta zone de confort” (et donc quand je suis dans mon canapé, je suis morte, c’est ça ?) ou “la vieillesse est un naufrage” dès qu’une personne de plus de 57 ans dit une connerie (et donc les jeunes ne disent que des trucs intelligents et profonds. Sans parler du fait qu’on est en plein agisme, là…).

Bref, je suis de mauvais poil.

Alors quand c’est comme ça, je vais au cinéma.

Il y a le festival Court Mais Trash qui a lieu aux Riches Claires du 25 au 28 janvier. C’est des courts métrages, c’est du trash, c’est du cinéma alternatif du monde entier et indépendant.

Il y a aussi le festival Elle Tournent du 26 au 29 janvier. C’est que des films réalisés par des femmes. On en est en 2017 et, malheureusement, on a encore besoin d’un festival dédié pour expliquer au monde que les femmes sont aussi capables de faire du cinéma de qualité.

Il y a le festival MolenZinnema qui met Molenbeek à l’honneur : soit parce que tourné sur le territoire de Molen, soit parce qu’un ou plusieurs membres de l’équipe en sont originaires. C’est une première édition et ça commence avec le film les Hommes d’argile, le 28 janvier.

A partir du 26 janvier il y a la pièce “Accident de Personne” qui début au Théâtre Marni. Ca parle de suicide, mais je vais sans doute attendre que ma bonne humeur revienne avant d’aller voir ça. Faudrait pas que ça me donne des idées.

En parlant d’idées, le 26 toujours, le Wiels est l’hôte de la Nuit des idées, qui a lieu simultanément dans d’autres villes du monde d’ailleurs. Les conférenciers vont parler de biens communs et échanger des idées autour de ces notions. Tout est gratuit, mais faut réserver.

Côté musique, j’irai pas voir un concert dans un magasin.
J’irai à Trône, une coloc dans une petite rue pas loin de la place Blijckaert à Ixelles. Jeudi soir, il y a Infinite Bisous qui y joue.

Et samedi soir, c’est à la Volta Session que je me rendrai pour écouter Honolulu Orchestra et Mike Pinus.

Il y a quelques expositions qui m’intéressent, mais je sais pas trop quoi en dire. Alors je vais rien dire. Mais possible que je fasse un tour du côté de Island, de Constant et même de l’Arnaque à la rue Maes pour une journée de projection de courts métrages, d’exposition et qui se clôture par des concerts et une jam session…

Parmi les groupes, il y a Santaï (qui joue également le soir précédent à la Communa Création). Ca a l’air cool, ça va me redonner la pêche et je tente de revenir la semaine prochaine avec des trucs plus cools à raconter.

Yelyam
Photo de couverture : Lac désolé dans la Forêt de Soignes en hiver, Bruxelles – Décembre 2016

English

I think I’m in a very bad mood. It doesn’t happen very often, but I can see that there’s a bunch of things that annoy me and it’s a clear sign that I’m cold and that I’m tired. I had a nap on Saturday around 6 pm and it was quite clear that I was already super tired when I woke up from it at around 2.30 am…I want to hibernate. Don’t want to meet anyone or have a conversation…

Despite everything, I also want to listen to music and not streaming songs in my living room … I look at the cultural program in Brussels and I see too many “in store” concerts in record stores. Well, I’m in such a bad mood that I’m really getting tired to see that over and over again. Shit, are we now in that period of History where you can enjoy a concert only inside a shop?

Don’t get me wrong, dude: I’m in favor of this new wave of record dealers who have dared to open a shop recently in Brussels. And it’s so politically correct to think that. Like I’m cool, you know. I kinda know that record shops exist again. Yeah! And, I strongly believe that it’s better to buy music than to listen to it streaming, yes (not that I buy any music, though…). Especially when you pay the streaming service to get the platform richer not the artists, and also to avoid the ads (whose volume is always higher than what you’re listening to. Decades after decade, technology Improves, but from cinema to TV via the Internet, ads always go higher).

But from there to that the agenda is filled with concerts in stores it irritates me.

There’s other stuff that bothers me a lot. Well, it has more to do with the French language, so please, if you understand french, read what I explained in that section.
I could also write you pages of angriness I feel when I read so-called inspirational quotes such as “life begins at the end of your comfort zone” (does it means that I’m totally not alive when I’m comfortable sitted in my sofa?) Or “old age is a shipwreck” as soon as a person over 57 says something stupid (because it is known that youth is about being smart. Not to mention the fact that we are in full agism, here…).

Anyway, you got the picture, I am in a bad mood.

So when it’s like this, I go to the movies.

There is the Court Mais Trash festival at the Riches Claires from January 25th to 28th. It is short films, it is trash, it is alternative independent cinema from around the world.

There is also the Elles Tournent festival from 26th to 29th January. All films made by women. We are in 2017 and, unfortunately, we still need a dedicated festival to explain to the world that women are also able to make good movies.

There is the MolenZinnema festival that puts Molenbeek under the spotlight: either because it is shot in the territory of Molenbeek or because one or more members of the team are from the district. It’s the first edition and it starts with the movie Les Hommes d’argile, on January 28th.

From 26th January there is the play “Accident de Personne”  which starts at the Marni Theater. It talks about suicide, but I will probably wait until my good mood comes back before going to see it. I wouldn’t risk getting any bad ideas.

Speaking of ideas, on the 26th, the Wiels is hosting the Night of Ideas , which takes place simultaneously in other cities of the world. Speakers will talk about common goods and exchange ideas around these notions. Everything is free, but you have to book.

As for music, I will not attend a concert in a shop.

I will go to Trone, a house in a small street not far from the Blijckaert place in Ixelles, rented by a bunch of people who organise from time to time concerts in their ground floor. On Thursday night there is Infinite Kisses playing.

And on Saturday night, I will go to the Volta Session to listen to Honolulu Orchestra and to Mike Pinus.

There are some exhibitions that interest me, but I don’t know what to say about it. So I will not say anything. But I can tell you that I’ll check what Island is hosting and also Constant and also the event called L’Arnaque (the “Scam”) un rue Maes, for a day of screenings of short animation movies, an exhibition and several concerts ending by a jam session …
Among the groups, there is Santaï (who also plays the previous evening at the Communa Creation). It looks cool. I might even find my good mood back.

Yelyam

Cover Picture: Desolated pound in Soignies Forest during Winter, Brussels – December 2016

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s