GUIDE : LE SEPTIÈME ART À BRUXELLES

DENIÈRE MISE À JOUR : 19/09/2017

Je te propose un aperçu de l’offre cinématographique à Bruxelles : cinémas, ciné-clubs et festivals dédiés au 7ème Art…

Nul doute que les cinéphiles de passage sont probablement légèrement refroidis par le nombre de salles de cinéma que compte la Capitale. Nous sommes très loin de Paris, qui bat tous les records tant en matière de nombre de salles que de fréquentations.

Cela dit, Bruxelles offre malgré tout un panel assez large de projections en tout genre, et ce tout au long de l’année.

Pour s’en rendre compte, il ne faut pas seulement consulter les pages de Cinebel ou Cinenews.

Certes, ces deux sites sont bien pratiques pour trouver l’horaire de la prochaine séance des films à l’affiche. Mais, il n’y a pas que les films “à l’affiche”, justement…

Comme pour beaucoup de choses, Bruxelles se la joue discrète et n’ouvre ses portes qu’aux initiés. Je te propose, via ce guide un tour d’horizon des lieux (ou initiatives) pour se gaver de bon cinéma ou de documentaires. En plus des petites salles (trop peu nombreuses), les centres culturels, ciné-clubs et autres festivals offrent un programme plus que décent quasi chaque jour, y compris en été, avec des séances en plein air.

Sommaire :

  • Salles de Cinéma
  • Centres culturels
  • Ciné-clubs
  • Festivals de cinéma
  • Séances en plein air

SALLES DE CINÉMA

Les salles étant si peu nombreuses, tout Bruxellois à moitié cinéphile est normalement en mesure de citer par coeur toutes celles de la liste (et commencera sans doute par le Kine et l’UGC De Brouckere, mais ajoutons-y le White Cinéma, dans le Docks).

J’aurais aimé que ma liste comprenne le Movy-Club à Forest (fermé depuis quelques années, racheté par la Région Bruxelloise, donc affaire à suivre), l’ABC (ancien cinéma porno du centre-ville, dont le sauvetage par l’équipe du Nova fut malheureusement mis à l’eau par un promoteur et le procès perdu en mars ’17).

Ceci dit, lors de la première bouture de cet article, le Styx faisait partie des regrets… et il est de retour ! Toujours du côté des bonnes nouvelles : une prochaine mise à jour de cet article devait inclure le Pathé Palace dont l’ouverture est peut-être pour décembre. Une autre inititative à suivre de près les prochains mois : CinéCité, mais peu d’informations concrètes sont disponibles pour l’instant, les porteurs du projet semblent encore à la recherche d’un lieu.

Cinematek (Centre ville)

Le programme de la Cinematek est assez impressionnant : c’est que plus qu’une salle de cinéma, c’est un musée de cinéma qui a donc une collection propre.

Par la programmation et la proposition de cycles, Cinématek tente de faire le tour de ce qu’elle a en bobines : on peut découvrir un genre cinématographique, le travail d’un réalisateur en particulier, une thématique ou les productions d’un pays. Revoir des classiques qui font l’Histoire du cinéma, découvrir un obscur film de série B (pas forcément devenu culte), faire le tour de l’oeuvre d’un réalisateur mythique, sans parler des séances de films muets où le pianiste est dans la salle et joue en live !

À noter que la Cinematek organise de nombreuses conférences et autres séances où le public est invité à également s’exprimer par le biais de débats ou des séances de questions et réponses. Enfin, certaines séances sont programmées au studio 5 de Flagey (à Ixelles).

Flagey (Ixelles)

Le studio 5 du Flagey est une petite salle confortable d’une centaine de places. La programmation est en lien avec la Cinématek, et permet de découvrir plusieurs films chaque jour, sans parler des semaines où le Flagey est pris d’assaut par un festival, l’occasion de s’ouvrir à une autre sélection.

Cinéma Nova (Centre ville)

Ce cinéma est tenu par des bénévoles et le choix des films qui passeront est entre leurs mains. C’est un cinéma d’art et d’essai, avec une place assez importante laissée au cinéma expérimental et alternatif. Il n’est pas rare que le Nova organise une séance qui inclut non seulement la projection d’un film, mais également un concert ou une exposition, en lien avec les films.

Styx (Ixelles)

Réouvert en septembre 2017, le “plus petit cinéma de Belgique” promet une programmation culturelle autour du cinéma alternatif, et dont le fonctionnement général se basera sur l’entraide. Bonne idée pour ce qui est avant tout un cinéma de quartier.

Vendôme (Ixelles)

En plein coeur du quartier Matonge, un petit cinéma qui propose une belle sélection de films récents et souvent engagés. Le Vendôme fait d’ailleurs souvent partie (ainsi que quelques autres petites salles) des lieux de certains festivals, comme Aflam, Peliculatina ou encore le Short Film Festival.

Actor’s Studio (Centre ville)

Petite salle de cinéma cachée dans une galerie en plein coeur du quartier historique de Bruxelles, l’Actor’s Studio propose des films classiques, mais aussi des films récents encore à l’affiche ici, après que le même film a disparu depuis de nombreuses semaines des autres enseignes !

Le cinéma, qui compte deux salles, se fait un peu vieillot, mais cela lui confère un certain charme, d’autant qu’il reste confortable

Cinéma Aventure (Centre ville)

Dans la galerie faisant face à celle où se situe l’Actor’s se trouve le Cinéma Aventure. Rénové récemment : les trois salles sont très confortables. L’Aventure offre non seulement une belle programmation, là aussi des films récents, mais triés sur le volet, mais est également ouvert à des projections par des ciné-clubs ou privées, tout en faisant également partie de ces cinémas qui accueillent régulièrement l’un ou l’autre festival.

Cinéma des Galeries (Centre ville)

Situé dans les Galeries royales Saint Hubert, le cinéma des Galeries offre une sélection de films récents qui ne sont pas forcément distribués dans les grandes salles.

Je pense que ce cinéma est dans les agendas de tous les cinéphiles, mais je reste certaine que nombre d’entre eux regrettent encore feu le cinéma d’Arenberg qui l’a précédé. Au moment de l’annonce de la reprise, le cinéma des Galeries s’annonçait comme “un cinéma 2.0”, concept qui semble avoir été oublié dans des travaux de rénovation qui tirent quelque peu en longueur…

Bozar Cinéma (Centre ville)

Le Palais des Beaux-Arts est un lieu multidisciplinaire proposant concerts, expositions, conférences et cinéma. C’est vers le sous-sol du Palais, superbe bâtiment signé par l’architecte Horta, que l’on se dirige quand on vient y voir un film.

La programmation est disponible en ligne : certaines séances sont proposées par la Cinématek, d’autres sont en lien avec un événement du moment ou un festival. On peut également y découvrir en avant-première un film qui sortira en salle dans la foulée : en général, la soirée prévoit alors une rencontre avec le réalisateur.

Le Stockel (Woluwé-Saint-Lambert)

Les films proposés sont ceux à l’affiche (une sélection vu que le cinéma n’a qu’une seule salle). On y va pour voir un film récent dans un petit cinéma de quartier, très facile d’accès vu qu’il est en face d’une station de métro… et les prix sont plus attractifs ici qu’au Kinépolis puisque chaque séance est à 7€…

Cette salle me fait un peu penser aux nombreuses que l’on trouve encore dans tous les quartiers de Berlin….

UGC Toison d’Or (Ixelles)

Dans le giron UGC, le cinéma de la Toison d’Or propose les films à l’affiche, mais sa programmation diffère malgré tout de temps en temps de celle de l’UGC en proposant des films d’auteur “grand public”, si je puis dire.

CENTRES CULTURELS

Les centres culturels proposent de nombreuses activités : ateliers, concerts, expositions, rencontres… et cinéma ! À Bruxelles, il y a 12 Centres culturels francophones et 22 centres culturels néerlandophones. (et je ne parle même pas des ici centres culturels des communautés étrangères, régionales ou religieuses qui peuvent également passer des films !)

Parmi eux, certains jouissent ou ont un accès à une salle de cinéma , ce qui leur permet de proposer un programme tout au long de l’année, à un prix démocratique.

La Venerie (Watermael-Boitsfort)  : plusieurs évènements cinéma sont proposés par le centre culturel de Watermael-Boitsfort : les ciné-apéros du mercredi sont sans doute les plus connus : deux séances et un verre offert entre les deux films.

Il y a d’autres rendez-vous mensuels ou bimensuels: les cycles “Mardi de l’art”, qui font découvrir un artiste, le Ciné Familles, pour s’y rendre avec les enfants sans oublier des conférences sur le cinéma, avec extraits de films, ou des cinés-débats.

Le Jacques Franck (Saint-Gilles) : le centre propose une sélection de films récents (voire encore à l’affiche) ainsi que des séances pour le jeune public. Du fait de sa salle de cinéma et de sa situation, le Jacques Frank est également lieu de projection pour certains festivals.

L’Escale du Nord (Anderlecht) : des séances de cinéma qui ont lieu soit dans leur salle Molière, soit dans la salle Thomas Owen (de la bibliothèque communale) ou encore en plein air (en été). 

À noter également :

Le programme des séances de cinéma au sein des centres culturels néerlandophones est quant à lui disponible sur cette page commune.

CINÉ-CLUBS

Particuliers, associations, écoles ou festivals “off” : nombreuses sont les occasions de découvrir des films de tous les pays, époques et genres grâce aux ciné-clubs.

J’ai tenté de répertorier ceux que j’ai trouvés : il y en a sans doute d’autres dont je n’ai pas idée…

Le prix d’entrée en ciné-club est souvent gratuit. Quand il y a une entrée à payer, cela reste démocratique et s’explique en général par les frais de location de la salle.

Cinéma RITS : Le RITCS est l’école de cinéma de la communauté néerlandophone. Située rue Antoine Dansaert, l’école jouit d’une belle salle de cinéma. En général, les lundis, ce sont des films classiques au menu. Le site indique que les autres soirs (jusqu’au jeudi) d’autres films sont proposés (on en trouve un meilleur aperçu via leur page sur FB).

Café Central : en plus d’être un bar très ouvert aux musicales noise, expérimentales et autres joyeusetés à faire saigner les oreilles, le Café Central projette également des films tous les dimanches… et même une fois sur deux, il s’agit d’un “ciné-kids” à 16h. Le programme est sur leur site (et je crois que l’entrée est gratuite).

Smala Cinéma : après la fermeture de l’Arenberg, l’équipe continue sa programmation en mode nomade avec le Smala Cinéma. Les séances ont lieu au Théatre Poème ou à l’Université Populaire de Bruxelles. Le Smala propose également de nombreuses séances – gratuites – au sein des écoles.

Les Samedis du Ciné : un samedi matin sur deux, au Vendôme, les Samedis du ciné proposent deux films simultanément : dans la première salle, un film pour les enfants et dans la seconde, les parents s’installent et profitent également d’un bon moment de cinéma. À noter que chacune des salles est interdite à l’autre groupe d’âge !

C’est donc un ciné-club familial et les tickets sont proposés à un prix très modique (2,5€ par personne, les enfants recevant également une collation).

Ciné-club Filémon : Au Wiels, tous les derniers dimanches du mois, une sélection de films pour enfants suivi d’un atelier en rapport avec le thème du film proposé.

Le P’tit Ciné : Dédié au films documentaires, le P’tit Ciné s’associe avec des salles afin d’offrir au public des projections dans ce genre. Les séances prévoient également des rencontres avec la/le réalisatrice/réalisateur !

De Zevende Plaats / Le Septième Lieu : un ciné-club nomade et mensuel, qui prend ses quartiers dans divers endroits (y compris ton salon, si tu veux !). L’équipe propose lors de chaque édition de découvrir un thème – en général engagé – via une sélection de courts métrages.

Ciné-ONU : les Nations Unies ont leur ciné-club à Bruxelles (et dans quelques autres villes européennes) : chaque mois, le Ciné-Onu propose un film suivi d’une discussion en lien avec une thématique importante et liée à l’une de leur politique (l’eau, l’alimentation, le droit des femmes… ). Les séances sont gratuites, mais, vu leur popularité, il est nécessaire de réserver par mail. La langue véhiculaire de l’évènement est l’anglais.

Short Screens : une fois par mois, au Cinéma Aventure, les associations Artatouille et Format Court proposent des séances “Short Screens” qui mettent à l’honneur les courts-métrages.

Genres d’à-côté : en plus de l’organisation du festival Pink Screens, une fois par an, Genres d’à côté propose aussi un ciné-club mensuel afin d’explorer des films queers peu ou jamais projetés en Belgique. C’est le cinéma Aventure qui accueille les projections.

Ciné-Club des Libertés : le Festival des Libertés se déroule chaque année en octobre au Théatre National (j’en parle ci-dessous). En dehors de cela, un mardi par mois, le Ciné-club des Libertés, au Vendôme, propose des films engagés et explorant un thème engagé, dans la continuité de la programmation du Festival. L’entrée est gratuite et une discussion est prévue à la fin de chaque projection.

Ciné-club du festival d’Attac : ATTAC Bruxelles organise des évènements, en ce y compris des projections de films suivis de débats, dans la foulée de leur objectif, à savoir la lutte contre la mondialisation financière.

IMAJ asbl : c’est l’Institut de la Mémoire Audiovisuelle Juive, qui possède de nombreux films dédiés à la mémoire juive et que l’on peut découvrir sur place en consultant leur base de données, ou par le biais des évènements qu’ils organisent (y compris le Brussels Jewish Film Festival).

Centre du film sur l’Art : le centre s’associe avec des associations, festivals ou musées afin de présenter au public une sélection de films documentaires sur l’art de leur collection.

Ciné bus de l’Alleedukaai : un ancien bus transformé en mini salle de cinéma : c’est ce que propose l’Alledukaai qui lance ainsi son ciné-club mensuel (un jeudi par mois). L’idée étant que le ciné-bus se déplace à travers la ville dans le cadre de ses projections.

Ciné Maximiliaan : dans le camp des réfugiés du Parc Maximilien (en septembre 2015), de nombreuses personnes s’étaient mobilisées afin d’offrir un peu de confort et de dignités aux résidents… L’une des initiatives avait été de proposer un film… après le démantèlement du camp, l’initiative continue sur sa lancée et se déplace dans des centres de réfugiés avec lecteur DVD et projecteur pour proposer des films. Chaque séance est l’occasion de rencontres et discussions.

La Vidéothèque nomade : par le biais de ce projet, l’asbl 68Septante a pour vocation de proposer une sélection écclectique de courts métrages, à voir dans divers lieux à travers la ville. Le projet vise à mettre en avant les oeuvres d’artistes belges et étrangers, créateurs d’oeuvres vidéos. En plus de ces projections organisées régulièrement, un catalogue est constitué et peut être consultable par le public.

Communa asbl – Table d’hôtes et projection : dans une maison en occupation précaire, située à Uccle, tous les mercredis, le groupe qui y réside propose au public de se joindre à eux pour une table d’hôtes (proposée par le Collectatif) suivie d’une projection sur un thème particulier avec sujet à discussion dans la foulée.

Le Clignoteur : lieu indépendant qui propose des expositions d’art contemporain, le Clignoteur est également Ciné-club de temps en temps…

Des ciné-clubs à suivre aussi :

Le Bunker Ciné-Theatre : propose diverses activités, y compris la projection de films underground ou de courts métrages, mais il n’est pas ouvert très souvent (et la dernière projection date de février 2015).

Les Chevreuils : un petit ciné-club, avec quelques évènements à son actif, mais dont le dernier en date était en octobre 2015. À suivre, en espérant qu’ils reprennent leur organisation.

FESTIVAL

Des festivals, il y a en a tout au long de l’année et de tous les genres. Je te mets une liste de certains d’entre eux, par genre avec le lien vers le site du festival et la période de l’année où il se déroule.

À noter que, au vu des nombreuses difficultés que rencontrent les organisateurs de festivals (en matière de subsides), il n’est pas rare qu’un festival s’interrompe, et reprenne un ou deux ans plus tard…

GÉNÉRALISTES

Brussels film festival : le festival propose des productions européennes de qualité. Un festival au début de l’été qui propose également des séances en plein air et gratuites, devant l’Église Sainte-Croix.

Juin – Flagey

Festival International du film de Bruxelles : la première édition a eu lieu en novembre 2015. Affaire à suivre, j’espère !

Novembre – UGC de Brouckère, Bozar et Cinéma Galerie

CULTURES D’ICI & D’AILLEURS

Be Film Festival : “BE” pour Belgique… qui est donc à l’honneur de ce festival.

Décembre – Bozar & Cinematek

Semaine du cinéma brésilien : c’est la troisième édition d’un festival organisé au sein de la  Faculté de Philosophie et Sciences sociales de l’ULB.

Mars – ULB

Bioscoop Festival  :  La première édition s’est déroulée en 2015. Le festival propose des films en néerlandais : productions belges et néerlandaises, mais aussi des films du Surinam ou d’Afrique du Sud.

Octobre – Cinéma des Galeries

Peliculatina : Proposé par la Maison de l’Amérique latine, ce festival fait le tour du cinéma latino-américain, mais également ibérique (Espagne et Portugal).

Il existe également le Festival Hispanoscope  (Spanish & Latin American film) qui a connu deux éditions (2013 et 2014).

Septembre – Cinéma des Galeries, Cinéma Vendôme, Flagey

Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles : L’un des festivals les plus chaleureux et qui a la bonne idée d’être programmé en décembre.

Décembre – Cinéma Aventure, Bozar et Botanique

Aflam du Sud : un festival du cinéma arabe qui propose des longs et court métrage.

Octobre – Bozar et Cinéma Vendôme

Brussels Jewish International film festival : dédié à la mémoire juive organisé par IMAJ, l’Institut pour la Mémoire audiovisuelle Juive.

Février – Mars -Cinéma Aventure et Cinéma des Galeries

Korean Film Festival : proposé par le centre culturel koréen à Bruxelles

Septembre – Bozar, Cinéma des Galeries, Jacques Franck, La Vénerie

COMMUNAUTÉS

Massimadi : films LGBT d’Afrique et de ses diasporas, qui en sera à sa quatrième édition en 2016.

Mai – Bronx

Pink Screens Film Festival :  dans la foulée de leur ciné-club, Genres d’à côté s’est lancé dans l’organisation d’un festival de films queers pour découvrir et fêter les genres et la sexualité, via de nombreux films souvent inédits.

Novembre – Cinéma Aventure, Bozar & Cinéma Nova

ANIMATIONS & FICTIONS

Filemon – Festival international de films pour enfants de Bruxelles

Novembre (vacances)  – Cinéma Aventure, Cinéma Nova, Cinéma des Galeries, Cinematek, Espace Delvaux, Wiels, Pianofabriek

Festival Anima : Une belle programmation de films d’animation pour petits et pour grands : c’est l’un des festivals les plus connus et populaires à Bruxelles.

Février – Flagey

Brussels International Fantastic Film Festival : le genre fantastique a énormément d’adeptes, me semble-t-il, au vu du succès énorme de ce festival qui rassemble énormément de monde (y compris des zombies et autres vampires…).

Avril –  Bozar

Offscreen : Un festival dédié aux films de série B et de série Z : tous tellement bizarres qu’ils en sont cultes !

Mars – Cinéma Nova, Cinematek, Bozar et Cinéma Rits

Are you series : festival gratuit qui propose de se pencher sur un genre plutôt dédié au petit écran, les séries télé.

Décembre – Bozar

SPORTS, NATURE & DÉCOUVERTES

Mountain Film Festival : toutes les séances de l’édition 2016 sont complètes… Il y en a du monde, au plat pays, qui rêve de montagnes…

Mars – Wolubilis

Brussels European FICTS Sports Film Festival : un festival qui prône les valeurs positives du sport.

Septembre – Wolubilis

Into The Blue Film Festival : il semble que découvrir le monde passe par un arrêt au Wolubilis. Un festival dédié à la mer et aux océans, et dont les films nous rappellent leur importance mais également leur équilibre fragile et menacé…

Février – Wolubilis

Festival du film scientifique de Bruxelles : organisé au sein du département de diffusion des sciences de l’ULB, mais qui se veut ouvert au grand public. Espérons qu’il sera de retour pour une nouvelle édition…

Mars – ULB

ENGAGÉS & DOCUMENTAIRES

Festival du Cinéma d’Attac  : comme pour le ciné-club, organisé tout au long de l’année, le festival du Cinéma d’ATTAC propose des films qui nous montre une autre manière de fonctionner : des alternatives à la mondialisation financière

Octobre – Botanique

Festival AlimenTerre : organisé par SOS Faim, autour de la Journée mondiale de l’alimentation : le but est à la fois de nous montrer les dangers qui pèsent sur notre alimentation, mais aussi de nous montrer les nombreuses initiatives alternatives qui existent.

Octobre – Cinéma des Galeries

Festival des Libertés : multidisciplinaire avec concerts, spectacles, débats, exposition et aussi une compétition de films documentaires internationaux, programmé chaque jour et ayant pour sujet l’une ou l’autre des thématiques chères à Bruxelle Laïque, l’organisateur de l’évènement (démocratie, migration, vie privée,…)

Octobre – Theatre National

Festival A film ouvert : Un festival qui se présente “pour l’interculturalité, contre le racisme” et qui est proposé dans divers lieux, tant à Bruxelles qu’en Wallonie.

Mars – Divers lieux à travers la ville

Elles tournent / Dames Draaien : dédié à la production et création cinématographique féminine, afin de lutter contre la domination masculine dans le secteur et montrer les nombreux talents féminins.

Janvier – Cinéma Aventure

Filmer à tout prix :  un programme complet et très chargé qui présente des films documentaires du monde entier, afin de découvrir les réalités de notre monde sous divers points de vue.

Novembre – Cinéma Aventure, Cinematek, Flagey, Cinéma Nova et RITCS

Millenium – International Documentary Film Festival  : lieu de rencontres, de dialogues et de découvertes du monde via des documentaires du monde entier.

Mars – Bozar, Cinéma des Galeries, Cinéma Aventure, CIVA

Regards sur le Travail : organisé par le ciné-club le Petit Ciné, le festival propose des documentaires et débats autour du monde du travail et ses représentations dans le cinéma.

Mars et Avril – Cinéma Nova (édition 2016)

Week-end du Doc
Novembre – Bruxelles et Wallonie

COURTS MÉTRAGES

Brussels Short Film Festival : de nombreuses séances de courts métrages internationaux et belges.
Avril – Mai – Place Fernand Coq, Petit Théatre Mercelis, Vendôme, Maison de l’Amérique latine, Flagey, Palais des Beaux-Arts et Mont de Arts

Court, mais trash : es séances de courts métrages tous assez trash (voire extrêmement trash).

Janvier – Centre culturel des Riches claire

ARTS & CRÉATIONS

Hors Piste : c’est l’édition bruxelloise d’un festival organisé au Centre Pompidou (Paris). Le Cinéma des Galeries s’associe à l’ERG pour proposer des films de l’édition parisienne, mais également des créations d’artistes belges ou en résidence à Bruxelles.

Octobre – novembre – Cinéma des Galeries

Festival du film sur l’art : des documentaires sur l’art, en lien avec la Belgique, proposé par l’Iselp en collaboration avec le Centre du film sur l’art (musique, cinéma et arts plastiques).

Novembre – Iselp et Bozar

Festival Filmotek : voir ci-dessous, dans les projections estivales en plein air.

system D : un festival de talents bruxellois émergents (décembre – biennale), les films proposés sont ceux de réalisateurs qui se sentent jeunes, qui n’ont pas fait d’école de cinéma et dont le film est tourné à Bruxelles.

Octobre – KVS 

Kino Kabaret International de Bruxelles : si tu rêves de créer tes propres films, tu peux rejoindre le mouvement Kino.

Présent à travers le monde, l’objectif est de soutenir et diffuser la création cinématographique. Avec la formule Kino Kabaret, c’est à tout le processus que l’on t’invite à participer : tournage, montage et projection devant un public dans la foulée

Le Kino Kabaret se déroule en marge du Short film festival. D’autres festivals proposent également des évènements des évènements kino (voir également le profil Kino (b) pour d’autres évènements tout au long de l’année).

Avril – Mai

SÉANCES EN PLEIN AIR

PleinOpen Air : organisé par le Cinéma Nova, c’est un festival en plein air et itinérant qui s’immisce dans les interstices de la ville et question l’urbanisme de Bruxelles.

Out Loud!Chaque année, durant tout le mois de juin, le Beursschouwburg clôture sa saison avec des concerts et séances de cinéma (souvent des documentaires musicaux) sur son toit.

Festival Filmotek : dans le jardion de l’Atelier34ZéroMuseum à Jette : des projections de courts-métrages, de performances filmées et documentaires sur l’art contemporain.

Bruxelles-les-Bains : Tous les étés, Bruxelles-les-bains prend ses quartiers au bord du Canal de Bruxelles. Au programme, parmi un nombre important d’activités pour petits et grands, il y a des films proposés en collaboration avec le Cinéma des Galeries.

Bruxelles fait son cinéma :Un cinéma itinérant et en plein air qui donne l’occasion de parcourir de nombreux quartiers de la région bruxelloise (début juillet). Les films sont des succès populaires et récents, à voir en famille dès la nuit tombée (après 21.30)

Cycle-In Cinéma : Le cinéma le plus écolo est sans doute celui qui s’est déroulé à Ixelles, en été 2015, des projections dans la Petite rue Malibran ou dans l’Impasse des Moineaux… Durant une séance : on pédale pour faire fonctionner le projecteur… on garde la ligne, ce qui donne un résultat à l’opposé des salles où l’on se gave de pop-corn !

Ces séances étaient organisées dans le cadre du Contrat de Quartier Malibran… je ne sais pas si l’initiative sera poursuivie l’été prochain, mais je l’espère !

PLUS D’INFOS

Si tu es sur Facebook, tu peux suivre la liste d’intérêt que j’ai créée et qui reprend la plupart des cinémas, ciné-clubs et festivals de cette liste.

Si tu n’es pas sur Facebook, il vaut mieux t’inscrire aux newsletters des ciné-clubs qui t’intéressent et être attentif aux agendas des festivals.

Photo de couverture : Babylone cinema de Mitte … pour ne pas faire de jaloux (!) – Berlin, Juillet 2015

 

4 Comments Add yours

  1. Raoul Walsh says:

    Why open a text on Bruxelles cinema scene with a picture of Berlin’s BABYLON cinema in Mitte?

    1. Yelyam says:

      Because :
      1/ Cinema doesn’t know any borders
      2/ that’s the most beautiful picture of a cinema that I have in my collection (I always put my own pictures)
      3/ This doesn’t make ANYONE jalous in Brussels ;-)
      4/ That said… I’ll change the picture if I get a chance to have a better one of a cinema in Brussels… (but my camera is broken for the moment and the light is not the best of the year anyway)…
      5/ There’s actually a (hidden) link to Brussels cinema (people in the crowd working in the field here in Brussels)

  2. Bertal says:

    Super ! Merci beaucoup.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s