PRISE DE TÊTE

Agenda 10/12 — 16/12/2015

English

C’est terrible comme je peux me prendre la tête, parfois. C’est que rien n’est jamais innocent et nous vivons à une époque où tout et tout le monde est suspecté de quelque chose (de forcément terrible).

Je ne parle même pas des têtes d’indigènes qui s’ils sont barbus ou trop couvertes font peur aux passants. C’est de l’angoisse bateau. De l’angoisse qui passe sur Libé, comme pour rire (mais qui a suscité de nombreuses réactions).
Je lis des articles ailleurs et je sais que je trouverai forcément quelque part quelqu’un qui prétendra que l’avis ou l’expertise de la personne en question est entaché d’un je-ne-sais-quoi, parce qu’un jour son auteur était à une manifestation à laquelle participait également tel personnage qui depuis s’est avéré extrémiste (en général à droite). Voilà que même des personnes ayant des actions et des écrits qui me semblent être inspirés de valeurs de base (égalité, respect, non-discrimination et tutti quanti) sont déclarés non valables…
Tu peux penser que ce genre de raisonnements puent le conspirationnisme, mais j’ai parfois vu cela sur des sites qui prétendent traquer des conspirationnistes (bon et, il est vrai, qui mettent dans le même sac des tas de groupes même de gauche prétendument d’extrêmes droites par des arguments un peu vides dignes de tout bon conspirationniste…)
Bref, prises de tête. Sur tout et n’importe quoi. Tu me diras, Yam, cool, regardes ailleurs, fais autre chose. Mais si j’y fais référence, c’est que ça touche tout, tout le monde, tout le temps. Tout est politique. Et il me semble que nous sommes de plus en plus profond dans un monde qui se divise entre les autres et soi, et que l’on scrute pour savoir si celui avec qui l’on cause est à mettre dans tel ou tel camps.
Dans mes suggestions de sortie, je me suis souvent marrée à tenter de nommer, sans trop insister, les sous-sous-sous genres musicaux. C’était marrant (et un peu inutile à mon sens) quand ça consistait uniquement à classifier la musique.
C’est beaucoup plus flippant (et encore plus inutile) quand la tendance est appliquée aux êtres humains, par nature complexes et multifacettes.
Ça me prend la tête (d’Arabe que j’ai).
Je te propose quand même de te laisser tenter sans a priori, frontières, ou étiquettes. Le plaisir pour être complet doit être entier et multiple.

EXPO – ARTSY

10/12 – Igloops presents Krusty Cola @ La Poissonnerie
La Poissonnerie, à Schaerbeek, accueille une exposition temporaire d’un artiste qui crée des oeuvres faites pour durer et qui te colle à la peau. Krusty Cola est tatoueur, mais crée aussi sur papier et des vidéos…
11/12 – La place de Ninove entre micro et macro interventions urbaines @ La Communauté de la poudrière
La place de Ninove peut sembler mignonne si tu la regardes depuis le Boulevard de l’Abattoir. Sauf que si tu t’y trouves, c’est sans doute que tu es en bagnole et que tu passes donc rapidement sur cette énorme artère, à moins que tu ne sois coincé dans un embouteillage que tu as créé, et dans ce cas tu n’as pas forcément le regard promeneur…
La place fait partie d’un contrat de quartier et certains projets sont sur papier pour son avenir : création d’un parc, mais aussi déviation du ring et du tram… histoire qu’elle respire enfin.. Tout cela est en projets et des interventions urbaines ont été réalisées avec les habitants et le Centre d’écologie Urbaine. Vendredi soir, tout ce monde sera présent à la Communauté de la Poudrière pour écouter les explications de Benoit Moritz autour d’un verre et découvrir les oeuvres de l’artiste Guillaume Carreau.
15 – 20/12 – Approche @ Divers cafés
Avec Approche on va faire les tours des cafés ! Pendant six jours, dans six cafés disséminés dans six communes de la ville… On t’invite à t’approcher de la table où se trouvent des enregistrements de récits de vie…
Tu viens, tu bois un verre, tu écoutes une histoire, tu papotes, tu repars. Remplie de récits d’autres vies…

SHOPPING

12/12 – Booksale / Vente de livres @ Cinematek
T’as vu, je pense encore à toi et à tes courses de fin d’année. Profites-en pour acheter des cadeaux pour ceux dont l’anniversaire est en mai. C’est la période pour découvrir des trésors, comme les livres proposés à la vente par le Cinématèque… Je suis certaine que tu as un cinéphile dans ton entourage…
12 – 13/12 – Le Souk du 123 #2 @ 123
En mode un peu plus artsy alternatif, c’est le souk au 123 : un marché d’artisans et de créateurs. Et même si tu n’as besoin de rien, tu iras pour l’ambiance, puisque c’est aussi un thé dansant, avec DJ set, concerts, de la bouffe végane (comme d’habitude dans les lieux occupés), et plein d’autres trucs.

TALK

11/12 – Stadssalonsurbains #15 Brussels & Architecture: Learning from a turbulent affair @ Beurrschouwburg
Si tu t’intéresses à l’urbanisme et à l’architecture et à la ville de Bruxelles en particulier, les Stadssalonsurbains sont faits pour toi : une petite conférence – gratuite – donnée par une personne spécialisée dans un aspect particulier, le tout dans une ambiance conviviale.
Cette semaine, c’est Isabelle Doucet qui reviendra sur l’étude d’une série d’actions à Bruxelles depuis la fin des années 60 : que ce soit des contrats de quartiers, des contre-projets ou des actions d’activisme urbain, partant du passé, souvent trouble quand on se penche sur l’architecture de la ville, elle nous expliquera en quoi ces éléments peuvent apporter des réponses pour imaginer le futur de Bruxelles.

COMMUNITY

12/12 – “Portes Ouvertes” @ La Maison des Migrants
La semaine passée, j’ai écrit que je n’avais jamais entendu parlé de la Maison des Migrants… et bien en fait, j’ai été soulagée d’apprendre que ce n’est pas parce que j’ai failli dans mon observation des lieux et organisations bruxelloises (bien que cela arrive très souvent), mais simplement parce que le lieu a ouvert récemment (en octobre). Afin de faire connaître le lieu et ses initiatives, une journée portes ouvertes est organisée ce samedi. Au programme : une visite guidée, des ateliers, une conférence-débat sur la question des migrations, une pièce de théâtre, et le tout se cloturera sur une jam-session.

CINE

10/12 – Projection-débat : Je lutte donc je suis @ Cine Nova
Le réalisateur Yannis Youlountas est allée avec sa caméra à la rencontre des gens, qui au Sud de l’Europe, s’activent pour un monde meilleur. Le film “Je lutte donc je suis” sera projeté au Nova ce jeudi soir et sera suivi d’une discussion avec le réalisateur.
Si la lutte sociale t’intéresse, les sujets ne manquent pas et les documentaires qui introduisent à ces problématiques non plus. Une bonne sélection est proposée durant le Festival du Cinéma d’Attac, ce week-end. Après avoir vu une coupe de moitié de leurs subsides, le festival est quand même organisé … et a besoin plus que jamais de soutiens.Un festival pour voir des documentaires, suivre des débats, faire des rencontres autour de sujets tels que le harcèlement, le terrorisme, les médias, la finance internationale ou encore le climat et la crise grecque…
Un documentaire a particulièrement attiré mon attention, et surtout le sujet du débat qui suivra : “Chroniqueurs, journalistes, experts autoproclamés… : assez d’histoires !”
Howar Zinn, Une Histoire Populaire Américaine
Le KVS s’ouvre aussi au cinéma, et plus particulièrement un cinéma par des femmes à Bruxelles !
Trois soirées, trois films, uniquement réalisés par des femmes !

31 Haltes de Dorothée van den Berghe & Griet Van Reeth, qui sera suivi d’une conversation sur la pratique artistique à Bruxelles avec Rachida Aziz (créatrice de mode de la marque Azira) et Judith Vanistendael, illustratrice et scénariste de bandes dessinées.

Il y a également le film “Our City” de Maria Tarantino et celui de Hadja Lahbib “Patience, Patience, t’iras au Paradis”.

THEATRE – DANSE

10/12 – Harold par Tadam @ Cellule 133A
La compagnie d’improvisation Tadam nous offre un nouvel Harold : le public choisit un mot clé et les comédiens improvisent autour de celui-ci. C’est un concept qui a été créé en Californie à la fin des années ‘60. Cette version bruxelloise a ajouté un élément : la participation de musiciens…
Je suis tombée sur cette critique du spectacle en cours au Marni et ça donne envie, non ?

LIVE MUSIC

Quelques jams de plus cette semaine : l’une aux accents balkaniques au Crix Café, à Saint-Gilles, la seconde par l’équipe de Mecanic Voodoo à la rue François Mus à Molenbeek (le lieu accueille d’ailleurs d’autres de mes sélections de la semaine).
Mélanges des genres au Magasin 4, vendredi soir : de la chanson française, de la Noise, Dub et du Rock’n’Roll…
Le mieux pour t’expliquer ce qu’est Cheap Satanism Records, c’est d’écouter Vincent, le fondateur. Il y a quelques semaines, il a été interviewé par l’équipe de Focus Brolcast, dans le cadre des six ans d’existence du label.
Sous la bannière “Cheap Satanism” joue quelques groupes, dont tu peux découvrir certains ce vendredi soir à la Maison des Musiques. L’entrée est gratuite, le plaisir à passer un bon moment de découvertes, lui, n’a pas de prix.

PARTY

11/12 – La Fiesta du Grand Bal Salé
L’équipe derrière l’organisation des très populaires soirées “Anti Tapas” crée un nouveau concept dont chaque édition fera le focus sur une région en particulier de la Méditerranée. Une soirée pour aller à la rencontre des traditions, de la cuisine, de la danse, de la musique d’une région, de manière festive et sans se prendre la tête, j’imagine.
Après les Pouilles, ce mois de décembre est dédié à l’Andalousie. L’événement commence dès 19h, et est suivie d’une “Fiesta” avec concerts et DJ sets, dans un doux mélange des genres, comme ce set de Cougars in America :
12/12 – Holger & Europalia present Baris K & Mehmet Aslan @ Brass
Dans l’article de la semaine dernière, j’avais suggéré une exposition de photographies sur la Turquie et j’ai fait une courte référence à Europalia, car la biennale aborde le même pays.
Du fait de cette référence, un lecteur m’a envoyé un mail s’étonnant que je parle d’Europalia, ajoutant, je le cite “qu’il faudrait tout simplement appeler à boycotter, vu les agissements du président Recep Erdoan et de ceux du gouvernement belge à son égard.” Très intéressant commentaire et point de vue, auquel j’ai répondu, dans un premier temps, que l’événement en question ne fait pas partie d’Europalia, mais aussi que je ne pense pas qu’il faille boycotter la culture et les artistes.
Ceci étant dit, après cet échange, sa question est restée “active” dans mon esprit. J’ai pensé que, peut-être, pour Europalia, il avait raison. Je sais que le festival a reçu Erdogan lors de l’ouverture. Si la programmation incluait des artistes contestataires et mal vus par le pouvoir en place, il y a peu de chances qu’il “honore” de sa présence l’évènement…
La question et la problématique restent donc ouvertes. Je le suis moi-même à toute information, suggestion, complément d’information. Je ne connais pas les artistes présentés dans le cadre du festival : je ne sais pas si leur pratique artistique est également engagée ou pas.
J’ai donc fait des recherches et j’ai trouvé certains avis critiques.
La Libre met en avant le fait que la biennale ne se concentre que sur les échanges culturels, ne s’occupant pas de politique. D’un autre côté, je suis tombée sur cette opinion de Nurten Aka, publié dans le Vif, et qui met en lumière certaines absences dérangeantes.
“[…] on aura du mal donc à profiter d’un Europalia Turquie, la fleur au fusil.
On regrette que l’institution ne prenne aucune position, un peu à l’image d’une Europe silencieuse et d’une Belgique accueillante ces autorités turques. Qu’on le veuille ou non, il y avait une dimension d’art engagé, voire de geste politique au sens large que la diplomate Europalia devait investir.”
Ce week-end, la très institutionnelle Europalia s’associe avec un des acteurs de la scène alternative noctambule Holger pour une soirée aux accents de l’électro turque. Connaissant les organisateurs derrière le choix de la programmation, ce sera, sans aucun doute, excellent musicalement.
Mais en effet, il me semble que la diplomatie silencieuse, même au coeur d’une nuit festive, prend trop de place sur la piste de danse.
Pour faire la fête, sans se casser la tête, il y a de la Dub au Quai, samedi soir.
13/12 – NPE with Lentoff (BG) and Geoff Wichmann @ NPE
Pour continuer à faire la fête, même si tu as mal à la tête, il y a une after dimanche matin.
13/12 – Technoon @ Rue François Mus
Et pour ceux qui ne peuvent plus s’arrête de faire la fête, à en perdre la tête, dimanche après-midi, ça continue lors de la Technoon.

Si tu cherches à ne plus savoir où mettre la tête, vois les autres sélection dans le calendrier (que je mets à jour même après publication de l’article).

Et si tu apprécies mes articles et que tu ne veux pas rater les prochaines publications, je t’invite à t’inscrire à la Newsletter (ou suivre la page Facebook) !

Yelyam

Photo de couverture : collage “Beard or not to beard, that is the question” par .frA’, Kreuzberg, Berlin – Août 2015

English

This English section is not necessary a perfect translation of the French part. And that’s a good thing because sometimes I let myself play with words but there’re no real counterparts and I’ don’t want to start to bother myself trying to find the best way to explain things like that.
After all, are you here to read about my thoughts on the World or any details of my life or to get to know what’s going on in this city in the coming days?

I thought so… So let’s see what’s up!

EXPO – ARTSY

10/12 – Igloops presents Krusty Cola @ La Poissonnerie

La Poissonnerie is an occupied venue in Schaerbeek, where lots of activities are organised. This week they host a temporary exhibition of an artist who doesn’t necessarily does temporary art, as he’s a tattoo artist.

There’re few plans to transform a bit this corner of Brussels stock between the city center and a large boulevard. There’re a drink and conversation with Benoit Moritz about the projects to come and also some art work by Guillaume Carreau to discover.

If you like to go to a bar to have a drink, this event is for you! “Approche” will be held during six evenings, in six different cafés in different districts of the city. You are invited to approach to listen to the stories that the collective have collected. Stories of people in a bar. What can we serve you with that to please you?

SHOPPING

12/12 – Booksale / Vente de livres @ Cinematek
It’s the shopping time of the year with the end of the year celebration, so let’s avoid once more the big shopping craziness and fall for more original and artistic gifts.If you know someone who love cinema, you should definitely check the books sale at the Cinematek this weekend!

12 – 13/12 – Le Souk du 123 #2 @ 123
If you’re looking for some art craft or so, there’s a souk at the 123 (the oldest occupied building in the city) and it will be even very festive with DJ set, live music, vegan food and more.

TALK

11/12 – Stadssalonsurbains #15 Brussels & Architecture: Learning from a turbulent affair @ Beurrschouwburg
You’re into urbanism and architecture? And you want to know more on those topics in Brussels? The Stadssalonsurbains are there for your: free conferences followed by a drink and conversation.

COMMUNITY

12/12 – “Portes Ouvertes” @ La Maison des Migrants
If you are a bit interested about the questions regarding migrants and migration, in general, you should probably check this new venue called “La Maison des Migrants”. It’s a new one and it opens its doors on Saturday to introduce their activities, and the people behind. The day will be festive as there’s also a theatre show and a jam session.

CINE

10/12 – Projection-débat : Je lutte donc je suis @ Cine Nova
Lately, all the media coverage totally forget about the issues in the South of Europe.. Remember how we were in the middle of a Greece crisis? Well, I’m sorry to break it to you but the crisis is still on. Which means that people are still fighting. This documentary is introducing us to people from Spain or Greece who are actively trying to build a better world.

To get to know even more about the various social struggles, the Festival Cinema d’Attac is definitely a must see. All the movies are documentaries with a sensitive subject such as climate change, crisis, finance. There’s also different discussions and debates organised during the festival. I guess the conversations are in French, but many documentaries are in English, so you should find something to check.

At the KVs, during three evenings you can see movies made by women in Brussels! There’s
31 Haltes directed by Dorothée van den Berghe & Griet Van Reeth

There’s also “Our City” by Maria Tarantino and the movie by Hadja Lahbib “Patience, Patience, t’iras au Paradis”.

THEATRE – DANSE

Jusqu’au 12/12 – Mr Follower @ Theatre Marni

I’ve read such a great critic about this show that I immediately thought I should tell you about it.
It’s a choreography: I don’t know much about it except from what I can read online and this video.

LIVE MUSIC

10/12 – Balkan Jam @ CRIX Café et Mecanic Voodoo – Jam Session @ rue François Mus
Looking for jam sessions? There’s those two ones this week, one with a balkanic touch and the other one organised by Mecanic Voodoo who is helding many jam sessions around town.

11/12 – Active Brussels Party @ Magasin 4

Magasin 4 is hosting an evening full of concerts of various bands and music: from french songs to noise, dub or rock’n’roll. Surprising!

11/12 – Cheap Satanism Records Label Night @ Maison des Musiques

Another night of discoveries is brought to you by Cheap Satanism Records and the bands that are under its flag. The entry is free, by the way:

PARTY

This weekend you can party non-stop from Saturday late afternoon till Sunday afternoon!

11/12 – La Fiesta du Grand Bal Salé
You can start at le Grand Bal Salé. The link here is about the Fiesta who only starts as from 10.30 pm, but it will be precede by a special evening about Andalucia. The Grand Bal Salé is organised by the same people behind the Anti Tapas night: a very popular and crowded party. With this new concept the idea is to focus and discover a region of South Europe: dance, food, music…
And then there’s a party with concerts and DJ sets.

12/12 – Holger & Europalia present Baris K & Mehmet Aslan @ Brass

If you are more into electro but still open to discoveries, the very alternative Holger party is getting together with the very institutionnal Europalia festival of arts, who focus this year on Turkey. There’s a lot to say about the artists choice. But anyway, there’s a party, and sometimes music is the best way to communicate and to forget about issues.

12/12 – Au Quai Dub #3 with DAWA HIFI (fr) @ Au Quai
Dub music lovers? This party is for you at le Quai, another occupied building (but not for any more longer, I’m afraid).

13/12 – NPE with Lentoff (BG) and Geoff Wichmann @ NPE
Willing to go on at an after party? There’s the “Non peut-être” concept every Sunday morning

13/12 – Technoon @ Rue François Mus
And if you still thursty and can’t decide to go to bed, after the after there’s the afternoon with Technoon party.

If you want more ideas, you can check on the calendar.
You like my articles and don’t want to miss anyone? Subscribe to the Newsletter (or eventually to the Facebook Page) !
Yelyam
Cover Picture: Paste-up “Beard or not to Bear, that is the question” by  .frA’ in Kreuzberg, Berlin – August 2015

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s